ambroisie


ambroisie

ambroisie [ ɑ̃brwazi ] n. f.
XVIIe; ambroise XVe; lat. ambrosia, mot gr. « immortelle »
1Myth. Nourriture des dieux de l'Olympe, source d'immortalité. Le nectar et l'ambroisie. Fig. Nourriture exquise.
2(1771) Bot. Plante aromatique utilisée en infusions (thé du Mexique). ansérine.

ambroisie nom féminin (latin ambrosia, nourriture des dieux, du grec ambrosios, immortel) Selon les anciens Grecs, substance à base de miel servant de nourriture aux dieux et qui leur procurait l'immortalité. Liqueur obtenue par macération de coriandre, de clous de girofle et d'anis vert dans un mélange de vieille eau-de-vie et de vin blanc vieux. ● ambroisie ou ambrosia nom féminin (de ambroisie 1) Plante annuelle, à fleurs jaunâtres, proche des composées.

ambroisie
n. f. MYTH Nourriture qui procurait l'immortalité aux dieux de la Grèce antique.

⇒AMBROISIE, subst. fém.
A.— MYTH. Substance à base de miel, d'une saveur et d'un parfum délicieux, servant de nourriture aux dieux de l'Olympe, et procurant l'immortalité à ceux qui en mangent. Le nectar et l'ambroisie (Ac. 1835-1932) :
1. Ainsi parle la vision au jeune Natchez plongé dans le sommeil. Un parfum d'ambroisie, embaumant les lieux d'alentour, répand la force dans l'âme du frère de Céluta, comme l'huile sacrée qui fait les rois, ou prépare l'âme du mourant aux béatitudes célestes.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 303.
2. Dans leur immense joie il vit les dieux terribles.
Ces êtres surprenants et forts, ces invisibles,
Ces inconnus profonds de l'abîme, étaient là.
Sur douze trônes d'or que Vulcain cisela,
À la table où jamais on ne se rassasie,
Ils buvaient le nectar et mangeaient l'ambroisie.
Vénus était devant et Jupiter au fond.
V. HUGO, La Légende des siècles, t. 2, Le Satyre, 1859, p. 582.
P. ext., fam. Mets rare et délicieux :
3. À propos, maman m'a apporté du cochon! C'était du nectar, de l'ambroisie.
H. DE BALZAC, Correspondance, 1819, p. 37.
Rem. ,,C'est du nectar, c'est de l'ambroisie. Ces métaphores tirées de la myth. sont un peu passées de mode.`` (FÉRAUD ds JOURNET-PETIT t. 1 1966).
Au fig., littér. :
4. Nous vivons de rayons, de soupirs, de parfums, Et nous nous abreuvons de l'immense ambroisie Qu'Homère appelle amour et Platon poésie.
V. HUGO, Les Quatre vents de l'esprit, 1881, p. 59.
5. [Le] véritable artiste... sait donner à son œuvre l'ambroisie de lui-même. Et Xavier Privas est tout entier en elle [Surier, préface].
X. PRIVAS, Chansons aux enfants du peuple, 1905, p. VIII.
Rem. 1. À cause du miel liquide qui entre dans sa composition, l'ambroisie est parfois comprise comme un breuvage :
6. La pauvre fille se sentait envahie par un bonheur qu'elle n'eût jamais cru possible. C'était une sensation puissante, forte, ravissante, assurément la même que celle dont les demi-dieux étaient pénétrés, quand, saisis par l'aigle céleste de l'Olympe, ils voyaient devant eux l'éternelle jeunesse leur verser l'ambroisie; le breuvage sacré, en coulant dans leurs veines, divinisait leur être.
J.-A. DE GOBINEAU, Les Pléiades, 1874, p. 153.
Rem. 2. D'une confusion semblable procède sans doute le sens de « liqueur parfumée » : ,,Liqueur faite avec de l'eau-de-vie, du vin blanc dans lequel ont macéré coriandre, clous de girofle et anis vert, auxquels on a ajouté un peu de teinture de musc, de l'eau et du sucre.`` (Ac. Gastr. 1962).
P. méton. Parfum exhalé par les dieux nourris d'ambroisie :
7. ... ils [les hommes] plaçaient dans leurs jardins les images des Muses et des Grâces décentes et rendaient à la Déesse aux lèvres d'ambroisie, volupté des hommes et des dieux, ses antiques honneurs.
A. FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 173.
8. Les abeilles s'abattirent autour de la face divine et distillèrent leur miel sur ces lèvres parfumées déjà d'un souffle d'ambroisie...
J. DE PESQUIDOUX, Chez nous, t. 2, 1923, p. 46.
B.— BOT. Plante du genre Ambrine, de la famille des Chénopodiacées (Chenopodium ambrosioides) se caractérisant par ses qualités aromatiques et toniques, nommée aussi ambroisier, ambroisine ou thé du Mexique :
9. On donne aussi le nom d'ambroisie — ou thé du Mexique — à l'infusion des feuilles et des fleurs de l'ambroisier, sans doute à cause de ses vertus stomachiques.
Ac. Gastr. 1962.
P. ext. Parfum tiré de l'ambroisie :
10. La parfumerie n'offre rien de nouveau ... Les parfums les plus à la mode et que l'on débite chez Teissier, ... sont : l'Ambroisie, le Portugal, la mousseline, le pois de senteur, et l'eau des Souverains.
L'Observateur des modes, t. 1, 1818, p. 24.
11. ... ses moindres mouvements [de Lolla] agitaient une odeur d'ambroisie féminine.
A. ARNOUX, Écoute s'il pleut, 1923, p. 173.
DÉR. Ambroisier1, verbe trans., néol. d'aut. Parfumer : ,,Oui, ta main, en me l'offrant, / Ambroisie cet amer breuvage. (...) Non, ce n'est point à l'amour, c'est à l'amitié tendre et constante d'une femme qu'il appartient d'Ambroisier notre vie.`` (S. MERCIER, Néologie ou Vocabulaire de mots nouveaux, t. 1, 1801, p. 32). Ambroisier2, subst. masc., bot. Cf. supra B.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[], []. Il existe de ce mot 3 formes : ambroisie, ambrosie, ambroise. BARBEAU-RODHE 1930 transcrit uniquement le mot ambroise. Il note une durée mi-longue pour la 1re syllabe du mot (cf. aussi PASSY 1914 pour les 2 formes : ambroise et ambroisie). Pt. ROB., Pt. Lar. 1968 et WARN. 1968 transcrivent ambroisie. 2. Hist. — Ambrosie ds FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787; ambroisie ds BESCH. 1845, Lar. 19e, Ac. 1878, Nouv. Lar. ill. (cf. aussi Ac. t. 1 1932, ROB., Pt ROB. et Pt Lar. 1968). Ac. 1835 écrit s.v. ambrosie : ,,plus communément ambroisie``. LITTRÉ précise, s.v. ambroisie : ,,et quelquefois, ambrosie``. GUÉRIN 1892 emploie comme vedette : ambroisie ou ambrosie. DG enfin donne en vedette 3 formes : ambroise qu'il qualifie de vieilli, ambroisie, et ambrosie qu'il estime peu usité.
Étymol. ET HIST. — 1. 1480 bot. ambroise « plante aromatique consacrée aux dieux » (Baratre infernal, DELB. Rec. ds DG : La divine herbete ambroise dicte); 1544 ambroisie (JEH. MARTIN, Trad. de l'Arcadie, f° 116 r° ds GDF. Compl. : Ambroisie est une herbe comme un petit fruytier); 2. 1525 ambroise « substance délicieuse dont se nourrissaient les Immortels » (J. LE MAIRE, Cupido et Atropos, p. 2, ibid. : ... Aglaia, autre nymphe gentille, Print du nectar et de l'ambroise utile Dont les hauts dieux sont au ciel maintenus); 1546 ambrosie (Rabelais, III, 24 ds HUG. : On dict ... y estre Saturne lié de belles chaînes d'or ... alimenté de ambrosie et de nectar divin); 3. 1771 bot. (Trév. : Ambrosie, ou thé du Mexique. Chenopodium, Ambrosioides Mexicanum. Plante étrangère qui se cultive dans les jardins. Elle a passé pour le vrai thé).
Empr. du lat. ambrosia « nourriture des immortels » (gr. fém. de « immortel », avec ell. de « nourriture »), dep. CICÉRON, (Orat., 2, 234 ds TLL s.v., 1867, 34); désigne diverses plantes dep. Pline et Celse, voir ANDRÉ Bot. 1956; ambroise, forme semi-savante.
Ambroisier1, verbe, 1801, supra. Ambroisier2, subst. 1962, supra.
STAT. — Fréq. abs. litt. :115.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — BÉL. 1957. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — DAIRE 1759. — FÉR. 1768. — Lar. mén. 1926. — LAVEDAN 1964. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — PRÉV. 1755. — PRIVAT-FOC. 1870.

ambroisie [ɑ̃bʀwazi] n. f.
ÉTYM. 1544; ambrosie, 1546; ambroise, 1480; lat. ambrosia, du grec ambrosia « nourriture des immortels ».
1 (1525). Myth. Nourriture des dieux de l'Olympe, source d'immortalité. Nectar. || L'ambroisie, « neuf fois plus douce que le miel ». || Le nectar et l'ambroisie. || L'ambroisie, parfum des Immortels.
1 En baisant Vénus avec tendresse, il (Jupiter) répandit une odeur d'ambroisie dont l'Olympe fut parfumé.
Fénelon, Télémaque, 8.
2 (Les dieux grecs) boivent le nectar et mangent l'ambroisie, pendant que les Muses « chantent avec leurs belles voix ».
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 122.
2 Fig. et littér. Nourriture exquise, suave. || C'est de l'ambroisie.
3 Elle (la poésie) est un reste d'ambroisie
Qu'aux mortels ont laissé les dieux.
Béranger, Sciences.
4 Soyez bénies pour avoir fait couler de vos lèvres divines, comme le miel et l'ambroisie, les vers d'Esther, de Phèdre et d'Iphigénie.
France, le Petit Pierre, p. 34.
3 (1771). Bot. Plante aromatique du genre Ambrine (Chénopodiacées) utilisée en infusions (thé du Mexique).Syn. : ambrosia, ambroisier, ambroisine.
Par ext. Parfum tiré de cette plante.
DÉR. 1. Ambroisien.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ambroisie — et quelquefois ambrosie (an broizie ou an bro zie) s. f. 1°   Mets des divinités de l Olympe. L ambroisie donnait l immortalité à ceux qui en goûtaient. •   D hommes vous faisant dieux vous paissait d ambroisie, RÉGNIER Sat. v. •   Il répandit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ambroisie — AMBROISIE. s. f. C est selon la fable la viande ordinaire des Dieux. Divine ambroisie. se nourrir d ambroisie. Il y a aussi une herbe de ce nom …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ambroisie — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Ambrosia. Nom commun …   Wikipédia en Français

  • AMBROISIE — n. f. T. de Mythologie Nourriture d’un goût et d’un parfum délicieux qui était destinée aux divinités de l’Olympe et qui donnait l’immortalité à ceux qui en goûtaient. Le nectar et l’ambroisie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Ambroisie (Mythologie) — Pour les articles homonymes, voir Ambroisie. Dans la mythologie grecque, l’ambroisie (en grec ancien ἀμϐροσία / ambrosía, de l’adjectif ἀμϐρόσιος / ambrósios, « immortel, divin, qui appartient aux Dieux ») est une substance divine …   Wikipédia en Français

  • Ambroisie a feuilles d'armoise — Ambroisie à feuilles d armoise Pour les articles homonymes, voir Ambroisie et Ambrosia …   Wikipédia en Français

  • Ambroisie À Feuilles D'armoise — Pour les articles homonymes, voir Ambroisie et Ambrosia …   Wikipédia en Français

  • Ambroisie à feuilles d'armoise — Pour les articles homonymes, voir Ambroisie et Ambrosia …   Wikipédia en Français

  • Ambroisie (Genre) — Pour les articles homonymes, voir Ambroisie …   Wikipédia en Français

  • Ambroisie (mythologie) — Pour les articles homonymes, voir Ambroisie. Dans la mythologie grecque, l’ambroisie (en grec ancien ἀμϐροσία / ambrosía, de l’adjectif ἀμϐρόσιος / ambrósios, « immortel, divin, qui appartient aux Dieux ») est une substance divine …   Wikipédia en Français